Les ouragans, parlons-en !

15 septembre 2017 PAR

Depuis quelques années, les ouragans et tempêtes font rage. Le plus malheureux, c’est qu’on compte après leur passage de nombreuses pertes en vies humaines et d’importants dégâts matériels. Et si on parlait donc des ouragans ?

D’abord, il convient de faire la différence entre une tempête et un ouragan.

  • Une tempête est un terme générique qui désigne de très fortes dépressions, avec de violentes rafales de vent et des précipitations. Dans les zones tempérées, elles surviennent en hiver en raison d'une instabilité dans l'atmosphère. Dans les zones tropicales, elles apparaissent en été à cause de l'évaporation due à la chaleur de la mer.
  • Lorsque les vents dépassent 117 km/heure, la tempête se transforme en ouragan. Les termes typhon ou cyclone sont aussi utilisés pour désigner le même phénomène en fonction de la zone géographique dans laquelle celui-ci survient. 

Classification des ouragans

C’est le degré d’intensité de l’ouragan qui permet sa classification selon l’échelle de Saffir-Simpson. En effet, cette échelle est graduée en cinq niveaux d'intensité, correspondant à des intervalles de vitesses de vents normalisés. Pour classer un cyclone sur cette échelle, la vitesse des vents soutenus est enregistrée pendant une minute à une hauteur de 10 mètres, soit 33 pieds ; la moyenne ainsi obtenue est comparée aux intervalles.

Catégorie

Vents soutenus

Onde de tempête

Quelques impacts potentiels

1

119  153 km/h

1,2 à 1,5 mètre

  •  dommages limités aux maisons mobiles, à la végétation et aux panneaux de signalisation ;
  • coupures électriques soit temporairement, soit pendant plusieurs jours ;
  • vents violents et menace mortelle.

2

154 à 177 km/h

1,8 à 2,4 mètres

  • dégâts structurels aux maisons (toits et portes) ;
  • dommages importants à la végétation, déracinements d'arbres ;
  • coupures électriques et manque d'eau potable pouvant survenir durant plusieurs jours.

3

178 à 210 km/h

2,7 à 3,7 mètres

  • dommages structurels aux petites résidences et aux bâtiments ;
  • destruction des fondations de maison peu solides comme les maisons mobiles et toits arrachés ;
  • dégâts sévères et irréparables aux maisons préfabriquées ;
  • glissements de terrain ;
  • coupures d'électricité et un manque d'eau potable total ou quasi-total.

4

211 à 251 km/h

4 à 5,5 mètres

  • dégâts considérables aux toits et aux façades légères ainsi qu’aux petites habitations ;
  • évacuation d'urgence des plain-pieds dans un rayon de 400 mètres des côtes, des habitations d'un étage dans un rayon de 3,2 km et des rivages ;
  • érosion importante sur les plages ;
  • coupures importantes d'eau potable et d'électricité.

5

Plus de 251 km/h

Plus de 5,5 mètres

  • dommages considérables des maisons, des bâtiments urbains et à étages et destruction de leurs toits
  • évacuations en urgence des zones résidentielles ;
  • très grand manque d'eau potable et d’électricité pouvant durer plusieurs mois.

Les ouragans les plus importants depuis l’an 2000

  • 22 octobre 2002 : Ouragan Kenna (Côte ouest du Mexique), classé en catégorie 5 avec des vents atteignant 265 km/h. Toutefois, il s'est rapidement dissipé alors qu'il se déplaçait vers le Nord. Bilan du cyclone : 4 morts, des centaines de blessés et plus de 100 millions de dollars de réparations.
  • 01 mars 2004 : cyclone Gafilo (Madagascar), le plus intense du Sud-ouest de l'Océan Indien. Gafilo a majoritairement frappé l'île de Madagascar pendant 18 jours. Bilan : 237 morts et plus de 250 millions de dollars de dégâts.
  • 29 août 2005 : ouragan Katrina (Golfe du Mexique). Classé en catégorie 5, l'ouragan Katrina est une tempête tropicale atlantique qui a engendré des inondations importantes détruisant des milliers d'habitations. Bilan : au moins 1833 victimes enregistrées et les dégâts matériels estimés à plus de 81 milliards de dollars; ce qui fait de cet ouragan, le plus coûteux et l'un des plus meurtriers de l'Histoire des États-Unis.
  • 3 mai 2008 : cyclone Nargis (Birmanie), aussi connu sous le nom de 01B. Avec des vents soufflant à 217 km/h, Nargis est un ouragan de catégorie 4 qui a effleuré Rangoon avant de se dissiper. Bilan : plus de 138.000 morts.
  • 22 octobre 2012 : Ouragan Sandy (Antilles et côte Est des États-Unis). Connu sous le nom de "Super Tempête Sandy", cet ouragan de catégorie 3 est le second plus coûteux pour les États-Unis après Katrina. Avec une force s'intensifiant, puis diminuant plusieurs fois, Sandy a touché les États-Unis, la Jamaïque, Haïti et Cuba. Bilan total : 56 victimes ; 200 000 foyers détruits ; 2,165 milliards de dollars de dégâts matériels et dommages.
  • 8 novembre 2013 : typhon Haiyan (Philippines), classé en catégorie 5 avec des vents atteignant 315km/h. C’est le cyclone tropical le plus puissant de l'Histoire à toucher terre. Formé dans une zone de faible pression atmosphérique au large du Sud-est de la Micronésie, il a atteint les Philippines et s'est graduellement intensifié avant d'atteindre les côtes. Il a touché le nord du Vietnam en tant que tempête tropicale sévère, perdant peu à peu de son intensité. Bilan : au moins 10 000 personnes ; 80 à 95 % de dizaines d’agglomérations soufflées ; des villages côtiers rayés de la carte ; toute une végétation littorale détruite.

 

Source

http://www.maxisciences.com

A lire aussi