Alerte du Département d’État américain sur l’épidémie de la fièvre Ébola

24 août 2014 PAR

Afin d'aider le personnel de nos ambassades à mieux comprendre l’essentiel sur le virus Ebola, nous nous sommes adressés à nos spécialistes du Département d’État, chargés des questions de santé et ceux-ci nous ont aidé à compiler cette liste de mesures que nous vous exposons dans un langage ordinaire, donc accessible à tous. Nos experts en santé rappellent à tous qu'il est d’une importance cruciale de se conformer aux présentes directives diffusées par le Département Suivi des Pandémies de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

  •  On suspecte les chauves-souris frugivores de constituer les nids du virus Ébola ;
  •  On estime que la transmission du virus Ébola à l’homme provient des chauves-souris et des singes qui ont été infectés par les chauves-souris frugivores.
  •  Les chauves-souris, les singes et la viande de brousse infectée, et qui sont mal ou insuffisamment cuits sont des vecteurs de transmission du virus Ébola à l’homme ;
  • La transmission d’homme à homme survient par le contact physique avec une personne infectée par le virus et déjà gravement malade, ou par les sécrétions corporelles des personnes déjà atteintes
  • La transmission d’homme à homme survient presqu’exclusivement entre les membres de la famille qui se mettent au chevet des malades atteints du virus, ou du personnel médical commis à l’administration des soins aux malades atteints.
  • Le virus est facilement détruit au contact du savonde l’eau de javeldes rayons du soleil, ou par le séchage du linge. La machine à laver tue le virus qui a été introduit dans les vêtements à travers les sécrétions corporelles infectées.
  • Une personne peut porter le virus sans présenter de symptômes pendant 2 à 21 jours - la moyenne étant de 5-8 jours avant de tomber malade. Les personnes infectées ne deviennent contagieuses que lorsque la maladie se déclare et devient grave.
  • C’est uniquement quand la maladie se déclare que la charge virale se manifeste, d’abord dans le sang, et ensuite dans les autres sécrétions corporelles telles les vomissures, les urines, les selles, le lait maternel, le sperme et la sueur.
  • La personne malade du virus Ébola n’est pas contagieuse pour les autres personnes se trouvant dans son environnement.
  • On connaît en effet des cas bien documentés d’épidémie de la fièvre Ébola notamment celui du village de Kikwit en République Démocratique du Congo ; là-bas, les croyances traditionnelles interdissent aux enfants de toucher aux malades. On a donc observé que des enfants ont vécu pendant des jours dans la case et même dans la même chambre que leurs parents morts par la suite de la maladie due au virus Ébola, sans que pourtant ces enfants n’aient jamais été infectés par le virus.
  • Vous ne contracterez donc pas le virus Ebola suite à la manipulation de l'argentde l’achat normal de la nourriture quotidienne, ou en vous baignant dans une piscine.
  • Il n'y a pas de raison médicale valable qui puisse motiver l'annulation des vols d’avions, la fermeture des frontières, l’imposition de restrictions sur les déplacements et voyages, ou encore la fermeture des ambassades, des entreprises et des écoles.
  • Il suffit d’observer les bonnes pratiques consistant à toujours se laver les mains ; quoi qu’il en soit, vous ne contracterez pas la maladie tant que vous n’avez pas eu un contact physique direct avec une personne déjà malade.

Vous êtes prié de faire circuler ces informations parmi vos amis et les membres de votre famille et, surtout, vous abstenir de créer la psychose en vous rependant dans les médias.

Merci !

Docteur Ghassam Fakhreddine pour yéyémagazine

A lire aussi