Au secours, je sens mauvais !

11 août 2017 PAR
La chaleur, le stress, ou encore les problèmes de santé peuvent être à l’origine de mauvaises odeurs corporelles, source souvent de marginalisation pour l’individu qui en souffre. Est-il possible de s’en débarrasser ? Comment ? Le point sur un problème qui en touche plus d’un.

1-      Mauvaise haleine : faisons attention à ce que nous mangeons !

L’une des causes les plus fréquentes de l’halitose est le mauvais entretien buccal, qui favorise la prolifération des bactéries. Comme remède, une brosse à dent flexible, un brossage des moindres recoins de la bouche y compris la langue, matin et soir et après chaque repas feront l’affaire. Attention, les aliments à forte odeur comme les épices (curry, ail, oignons), le tabac et l’alcool sont à proscrire en cas d’halitose. A contrario, une alimentation riche en fruits et légumes verts, couplée à la mastication régulière de feuilles de menthe ou de persil absorberont les mauvaises odeurs.

Néanmoins, si en dépit de tous ces efforts, l’odeur persiste, consultez un spécialiste pour vous assurer qu’une maladie sous-jacente n’en est pas la cause.

2-      Aisselles et replis du corps : gare à l’humidité !

Les odeurs corporelles sont déclenchées par la prolifération de bactéries et la sécrétion de sueur par les glandes apocrines situées au niveau des aisselles, de l'anus, des mamelons... Il est donc primordial d’avoir une hygiène corporelle irréprochable qui consistera à :

  • se doucher régulièrement (2 à 3 fois par jour) en se savonnant suffisamment ;
  • bien se sécher après le bain, surtout dans les endroits qui génèrent des odeurs tels que l’entre-jambe, le dessous des seins, les aisselles... et appliquer du talc ou du bicarbonate à ces endroits en pour absorber l’humidité ;
  • appliquer sur les aisselles du gel d’aloe vera ou du jus de tomate le soir au coucher, ils sont d’excellents remèdes contre la transpiration excessive ;
  • retirer avec soin les poils qui peuvent être de véritables nids à bactéries (pubis et aisselles) ;
  • proscrire les vêtements serrés, le synthétique et les couleurs sombres, surtout en période de chaleur et privilégiez les vêtements amples en matière naturelle qui laissent circuler l’air.

3-      Pieds et sueur : la combinaison qui pue !

Des pieds toujours emprisonnés dans des chaussures se mettront à transpirer ; et cette sueur ne pouvant être évacuée va dégager une odeur nauséabonde. Exit donc les chaussures fermées avec des chaussettes sur une longue période. Pour prévenir la transpiration, on peut placer du charbon actif, du talc ou bien encore du bicarbonate de soude dans les chaussures et choisir des chaussures à tissu respirant et aéré.

4-      Non au stress et aux émotions fortes !

Sueurs froides, transpiration des aisselles, du visage... quand le stress monte, la température corporelle grimpe en flèche.

Les gestes à avoir :

  • apprenez à maîtriser vos émotions grâce au coaching;
  • pratiquez le yoga;
  • faites des exercices de respiration profonde;
relativisez!

A lire aussi