Retourner sa veste

Déjà, l’élection présidentielle de 2020 en Côte d’ivoire donne lieu à des jeux politiques hors du commun. Coups bas, manigances, manipulations, tout est permis au sein des entités politiques, l’essentiel étant de se faire bien voir. Dans ce climat de faux semblant, rares sont ceux qui jouent la carte de la franchise en ayant des positions tranchées et définitives. Au moindre changement au niveau de la côte de popularité de tel ou tel, c’est sauve qui peut, on n’hésite pas à « retourner sa veste ».

Lorsqu’un vent de changement souffle dans les milieux politiques par exemple, des personnes peuvent changer leur opinion pour ne pas être mises à l’écart. On dit alors qu’elles retournent leur veste.

Cette expression trouve son origine dans la locution italienne « voltar casacca » qui signifie en français « tourner casaque ». Elle fait référence aux soldats qui arboraient leur casaque, synonyme d’uniforme à l’époque, et qui devaient en changer lorsqu’ils étaient mutés dans un autre corps d’armée ou qu’ils changeaient de bataillon.

Mais avec le temps, le mot « casaque » n’a plus concerné que le milieu hippique et ses jockeys. L’expression « tourner casaque » s’est ainsi transformée en « retourner sa veste » en se popularisant vers la fin du XIXème siècle en France.

A lire aussi