Défrayer la chronique

30 juin 2017 PAR
Josey - Serey Dié ! On peut dire que ce couple figure en tête du top 5 des couples les plus controversés à Abidjan ! Entre le grand scandale créé par la naissance de leur fils qualifié « d’enfant adultérin » et les nombreuses vidéos mises en lignes par le couple de choc, les rebondissements sont nombreux et créent à chaque fois un remue-méninge, oups, remue-ménage sur la toile. En somme, une véritable guerre déclarée entre les partisans dudit couple et ceux qui le fustigent. Bref, Monsieur l’Eléphant-pleureur et madame Diplôme, vous « défrayez la chronique » à Babi !

On dit d’une personne qu’elle défraie la chronique, lorsqu’elle fait partout l’objet des conversations principalement de façon négative. En d’autres termes, elle alimente les ragots.

L’origine de cette expression française, doit être séquencée entre les deux mots qui la constituent. A partir du XIIIe siècle, une chronique était un recueil de faits historiques racontés dans un ordre chronologique. Ce n’est qu’à la fin du XVIIe qu'elle a également désigné « un ensemble de nouvelles qui circulent sur les personnes », au sens de potins, ou plus péjorativement de ragots.

Le verbe « défrayer » quant à lui, consistait, au sens propre, à payer la dépense de quelqu’un. Au figuré et dans le contexte de notre expression, défrayer signifie « alimenter » ou « faire les frais de ».

A lire aussi