Avoir le trouillomètre à zéro

29 septembre 2017 PAR

Grand banditisme, agressions à l’arme blanche, association de malfaiteurs... l’insécurité en Côte d’Ivoire fait désormais partie de notre quotidien, et le phénomène des microbes prend des proportions plus qu’inquiétantes. Si avant il était dangereux de circuler à des heures tardives en certains endroits de la ville, aujourd’hui le danger peut surgir de partout, à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit. Face à l’impuissance des autorités à éradiquer ce fléau, on vit tous avec le trouillomètre à zéro.

L’expression « Avoir le trouillomètre à zéro » signifie comme on peut le deviner, avoir très peur, être dans le pire état de peur et de panique qu’on puisse imaginer.

Cette expression du langage familier, née dans la première moitié du XXe siècle, fait référence à un appareil imaginaire et fantaisiste capable de mesurer l'intensité de la peur ressentie, le mot peur étant remplacé par son synonyme de l’époque, la « trouille ».

Le mot « trouillomètre » a donc été inventé par analogie avec d’autres appareils de mesure tels que le thermomètre ou le baromètre mais à contrario de ce que l’on a l’habitude de voir, la mesure va dans le sens contraire : plus on a peur, plus la valeur indiquée par notre trouillomètre est proche de zéro.

A lire aussi