Comment éviter les disputes conjugales ?

17 février 2016 PAR

Contrairement à une croyance communément répandue, les disputes de couple ne sont pas forcément nécessaires ni incontournables. Cet article vous livre quelques astuces pour apprendre à discuter de sujets qui fâchent sans vous emporter ni blesser l’autre.

Selon la psychanalyste Fabienne Kramer, interrogée par Psychologies Magazine :

« En aucun cas les disputes ne sont obligatoires. Elles ne sont pas non plus un signe de bonne santé conjugale, ou de passion intacte. Le problème, c’est leur côté délétère. Répétées, elles amènent à considérer l’autre comme son ennemi, et non plus comme son ami ».

« Les disputes sont souvent la cristallisation de certaines frustrations - qui n’ont d’ailleurs pas toujours à voir avec le couple -, de choses qui ne sont pas dites. La preuve, c’est qu’on se dispute moins en vacances, éloignés du stress et du quotidien. L’autre problème, c’est l’aspect cumulatif des conflits. Souvent, on ressort le sujet de la dernière fois et on empile ainsi les reproches, avec cette envie de vider son sac ».

« Dire est toujours mieux que ne pas dire. Mais pourquoi attendre d’être au stade de l’abcès à percer pour le faire ? Mieux vaudrait apprendre à dire les choses autrement, dans l’instant, et surtout, gentiment. Car dans les disputes, on devient vite blessant. (…) La dispute est un engrenage. Ainsi, c’est souvent à la personne que l’on aime le plus que l’on parle le plus mal et que l’on manque le plus de respect. Sauf que la violence verbale, physique ou psychologique tue le couple. À plus ou moins long terme. Ce n’est pas possible d’y résister. Il y a des mots et des gestes qui ne s’oublient jamais. Et si elle ne tue pas le couple, car les gens restent, elle tue l’amour ».

« Une ‘’bonne dispute’’ serait en réalité une bonne discussion. Celle-ci peut être assez vive, mais toujours dans le respect de l’autre. Quand on passe le stade de la colère, des cris, des pleurs, des insultes, des menaces, ou pire, de la main qui se lève, c’est qu’on essaye d’impressionner l’autre, ou que l’on entre dans une forme de manipulation, pour lui imposer notre point de vue. C’est cela une dispute : quand on ne laisse plus à l’autre la possibilité d’exprimer son propos ».

« Rien ne vous empêche de dire ‘’stop, nous allons nous fâcher. Je t’aime, il n’en est pas question. Je vais faire un tour. On en reparlera plus tard calmement.’’ Ensuite, prenez le temps d’analyser le sujet pour savoir ce qui fait que vous vous disputez. Il est bon d’écrire ce qu’on a à dire. (…) Quand vous avez quelque chose à dire à quelqu’un, écrivez-le, en le rendant le plus factuel et le plus honnête possible. Puis dites-le, en restant toujours sur les faits ». 

« Une fois qu’on a fait le choix de l’autre, il faut le prendre tel qu’il est. Les gens ne changent pas. La difficulté, c’est qu’on pense que le couple doit aller de soi, et que l’autre doit tout compléter chez nous. (…) La bonne question à se poser, c’est de se demander pourquoi telle ou telle attitude vous gêne. (…) Sachant cela, il est possible de discuter. Après, tout est question de négociation. On ne pourra pas tout solutionner au cours d’une discussion. Mais on peut prendre des résolutions, avec des objectifs, et des délais. Et à partir de là, tourner la page, s’embrasser, se dire qu’on s’aime et passer à autre chose ».

« Ensemble, on peut décider de ne pas se disputer. Si l’on décide de partager avec l’autre de belles années, ça vaut le coup de prendre le temps de ne pas se gâcher la vie et de le traiter comme son / sa meilleur(e) ami(e) ».

Quelques règles d’or pour éviter les disputes

  • Toujours garder à l’esprit que vous aimez votre moitié et prendre du recul : y a-t-il vraiment de quoi s’emballer et se pourrir la journée ou la vie ?
  • Ne pas faire porter le chapeau exclusivement à l’autre et ne pas généraliser. Formulez les choses ou éventuels reproches posément et gentiment.
  • Désamorcer le conflit. Par exemple en reportant la discussion : si vous sentez que vous êtes sur le point d’exploser et que vos mots risquent de dépasser votre pensée, allez faire un tour pour vous calmer et remettre les choses en perspective.
  • Reconnaître vos torts et vous excuser si nécessaire. Ce n’est pas facile, mais c’est le gage d’un vrai dialogue et du respect que vous portez à votre cher(e) et tendre.
  • Surtout, surtout : on ne lave jamais son linge sale en public ! Ni les enfants, ni les amis, ni la famille n’ont à être témoins de vos disputes conjugales : c’est un manque de respect ultime à l’égard du conjoint et du monde qui vous entoure.
  • Soyez honnête vis-à-vis de vous-même et faites preuve d’empathie : remettez-vous en cause, essayez de vous mettre à la place de l’autre, de comprendre ce qui éventuellement pourrait expliquer son comportement.
  • Sachez demander pardon, c’est l’une des plus belles preuves d’amour et d’estime.

Source : Psychologies Magazine

Élodie Vermeil

A lire aussi