Hygiène intime masculine : sujet tabou !

07 septembre 2017 PAR

On parle toujours de la toilette intime des femmes et on oublie trop souvent que les hommes ont, eux aussi, des organes génitaux externes qui méritent d’être nettoyés. Que laver ? Pourquoi laver ? Quand laver ?... autant de questions auxquelles Yéyémag apporte des réponses dans cet article.

  • Que laver ?

Le pénis (verge, gland, couronne du gland, frein, prépuce, méat urinaire), le scrotum (peau revêtue de longs poils qui entoure les testicules), les testicules et la région anale.

  • Pourquoi laver ?

Pour éviter les infections liées à la mauvaise hygiène ; être propre pour soi et sa partenaire ; éviter les désagréables odeurs de transpiration.

  • Avec quoi et comment laver ?

De l’eau et du savon doux.

En principe, l’eau claire suffit à éliminer les cellules mortes et l’accumulation des sécrétions, surtout sous le prépuce, qui risque de provoquer des mycoses et transmettre à la partenaire des candidoses.

Pour une toilette au savon, il faut rincer soigneusement et bien sécher.

Dans tous les cas, évitez de frotter trop fort car la peau de la verge et la muqueuse du gland sont fragiles. Il faut également insister sur les plis entre l’abdomen et la cuisse ainsi que les zones pileuses. La toilette finie, sécher vos bijoux de famille très minutieusement.

  • A quelle fréquence laver ?

Une fois par jour. Et aussi après une activité sportive ou une activité professionnelle salissante.

Il faut savoir que faire une toilette intime approfondie après l’acte sexuel n’est pas nécessaire. Au contraire, et puisqu’on a tendance à frotter plus fort, cela risque d’entraîner des lésions de la peau, avec un risque de fendillements, de démangeaisons ou de petites coupures.

  • Que porter comme sous-vêtements et quand en changer ?

Privilégiez les sous-vêtements en coton ; car ceux en fibres synthétiques peuvent provoquer par frottement des irritations.

Et, chers messieurs, il faut en changer tous les jours.

*mycoses : une maladie qui se déclenche à cause de la présence de petits champignons dans l'appareil génital

*candidoses : chez l'homme, la candidose se manifeste par une inflammation avec démangeaisons du gland et du prépuce. Chez la femme, il s'agit d'une infection de la vulve et du vagin (vulvo-vaginite) avec pertes blanches inodores, démangeaisons s'accompagnant de brûlures locales et de douleurs pendant les rapports sexuels.

A lire aussi