Première fois

« Si un homme n’embrasse pas une femme au premier rendez-vous, c’est un gentleman. Au second, c’est qu’il est gay ». David E. Kelley

Lorsque l’on est célibataire on se retrouve parfois dans des situations originales car les premiers rendez-vous sont presque toujours assez …spéciaux !!!
Je vous relate la première rencontre la plus drôle (ou la plus humiliante selon votre sens de l’humour) que j’ai connue.

Du rendez-vous parfait…

A l’époque, je vivais en Suède. C’était en plein hiver, il neigeait et faisait froid. J’avais rendez-vous avec un jeune homme qui m’avait invité au ski pour la journée. Nous ne restions pas dormir puisque c’était un véritable inconnu pour moi.
 La journée s’est déroulée dans une ambiance sympathique, sans rien d’exceptionnel jusqu’à ce qu’on reprenne la route pour rentrer tard dans l’après-midi.
Alors que nous descendions la montagne, j’ai réalisé peu à peu que ça n’avait pas été une si bonne idée d’ingurgiter autant de café latte avant de partir. Pour cause : nous étions à une heure de la ville, au milieu de nulle part et aucune toilette aux alentours !!!
Mon ami a suggéré que je me retienne au maximum, ce que j’ai essayé de faire pendant un moment. Malheureusement à cause de la neige, ça n’avançait pas vite et je n’en pouvais plus. Finalement, je lui ai dit qu’il valait mieux qu’il s’arrête pour que je fasse “pipi“ au bord de la route sinon ce serait sur …le siège avant de sa voiture.

… à la catastrophe !!!

Nous nous sommes arrêtés, je me suis ruée dehors à côté de la voiture, tirée d’un coup sec mon pantalon vers le bas avant de lâcher un grand soupir de soulagement. Mes pieds glissaient dans la neige profonde et je n’arrivais pas à garder la bonne position ; alors j’ai posé mes fesses sur le bord de la voiture pour un meilleur équilibre... Le mec lui, est resté de l’autre côté de la voiture et regardait vers la route, en parfait gentleman, sans même essayer de mater en douce.
Je m’en foutais de la nature plutôt embarrassante de la situation tellement j’étais soulagée!!! Cependant, une fois terminé, je me suis rendue compte d’une autre sensation.
Alors que j’essayais de remonter mon pantalon, j’ai réalisé que mes fesses étaient fermement collées à la voiture. Les histoires de langues congelées collées aux carreaux sont immédiatement revenues à mon esprit pendant que j’essayais de détacher ma chair du métal glacial. Terrifiée par la situation catastrophique mais profitant de l’humeur du moment, j’ai répondu au mec qui me demandait « Pourquoi ça dure si longtemps? Y a un souci ? », « Je me gèle les fesses et j’ai besoin d’aide ! »

En fin de compte, plutôt drôle, non ?

Il a fait le tour de la voiture pendant que j’essayais de me couvrir avec mon pull et comme je l’ai regardé avec des yeux embarrassés mais rieurs, il a éclaté de rire. J’ai eu un fou rire également et quand nous sommes parvenus finalement à nous calmer, nous avons évalué le problème.
Bien que la situation paraisse complètement dingue et grotesque, il y avait un vrai gros problème. Nous étions d’accord sur un point : il fallait quelque chose de chaud pour libérer mes fesses du métal froid !!! 
Pensant encore à mon café latte, nous nous sommes finalement rendus à l’évidence qu’il n’y avait qu’un seul moyen pour me libérer… Alors, pendant que je regardais de l’autre côté, cet homme que je rencontrais pour la première fois a déboutonné sa braguette et a uriné sur mes fesses pour les décoller.

Et vous mes amis, quelle a été votre première rencontre la plus embarrassante ?

Miss Pink pour Yéyémagazine

A lire aussi